Le Phishing

SOYEZ VIGILANTS : TENTATIVES DE PHISHING EN COURS (28/09/2019)

Des mails frauduleux provenant de "Banque de Nouvelle-Calédonie" group@afrg.pk visant à récupérer vos informations de connexion eBNC et de carte bancaire circulent actuellement sur Internet : 

Mail tentative de phishing

 


SOYEZ VIGILANTS : TENTATIVES DE PHISHING EN COURS (23/08/2019)

Des mails frauduleux provenant de visa@contact.com visant à récupérer vos informations de carte bancaire circulent actuellement sur Internet : 

 

Mail frauduleux 23082019

 



Si vous recevez un e-mail de ses expéditeurs, n'y répondez pas, ne cliquez pas sur le lien et supprimez-le.  

Si vous avez répondu à ce mail ou bien divulgué des informations bancaires, contactez-nous au plus vite au 25 74 00 ou à contact@bnc.nc pour réinitialiser vos données.

 

AYEZ LES BONS RÉFLEXES :

  • Ne cliquez pas sur les liens affichés dans les e-mail / SMS si vous n'êtes pas sur de son expéditeur
  • Accèdez à eBNC via notre site internet www.bnc.nc uniquement
  • Ne divulguez pas vos données bancaires : login, mot de passe, numéro de carte bancaire, cryptograme de carte, etc.
  • Supprimez l'e-mail ou le SMS de votre messagerie si vous n'êtes pas sur de son expéditeur.
  • En cas de doute, prenez immédiatement contact par téléphone avec un conseiller au 257400, afin de vérifier la véracité de la demande ou alerter.

COMMENT RECONNAITRE UN TENTATIVE DE PHISHING* OU DES E-MAIL/SMS FRAUDULEUX

Dès lors qu'il vous est demandé de fournir vos données personnelles ou tout autre informations sensibles par e-mail/SMS, soyez vigilant. 
La Banque de Nouvelle Calédonie ne vous demandera jamais ce type d'information via ces canaux.

 

* Le phishing (hameçonnage, filoutage) est une technique de piratage qui consiste à adresser à des internautes un e-mail ou un sms prenant l'apparence d'un message émis, par exemple par leur banque, et à les rediriger vers un site Internet frauduleux. Ce message les invite à se connecter sur leur compte pour confirmer leur mot de passe ou mettre à jour leurs données personnelles sur un site qui ressemble à s'y méprendre au site de leur banque, y compris au niveau de l'adresse dans la barre de navigation. Les internautes saisissent alors leurs codes d'accès, leur numéro de carte bancaire sans se rendre compte de la fraude. Les pirates récupèrent ainsi facilement ces codes afin d'effectuer des opérations pour leur propre compte.